QUELQUES NOTIONS DE DESSIN EN PERSPECTIVE

 

     La représentation d’un monde en 3 dimensions en utilisant que 2 dimensions pose évidemment problème…

     Comment voit-on la profondeur ? Comment la représenter ?

 
        L’image ci-dessous donne une première idée de représentation en perspective :

        Toutes les arêtes parallèles rendant compte de la profondeur se coupent en un seul point.

     Ce point est appelé POINT DE FUITE.

     Il est situé sur une ligne horizontale située à la hauteur des yeux de l’observateur (du dessinateur). C’est

     la   LIGNE D' HORIZON.

 

vf02

 

 

         Voici une schématisation rendant compte de ces concepts de base..

         Les objets ont une face parallèle au tableau et les autres faces perpendiculaires à de tableau.

 
     L’emplacement de l’observateur est appelé POINT DE VUE.

     On suppose donc que l’observateur n’a qu’un œil et qu’il est parfaitement immobile !

     Le dessin en perspective obtenu apparaît donc insuffisant pour rendre compte de l’exacte perception !

 

vf11


vf12


 

        La position de l’observateur par rapport à l’objet –donc la position de la ligne d’horizon et du point de fuite –

       entraine  une représentation propre à cette position.

        Voici différentes représentations d’une maison :

 

II3

II4

               Ce type de représentation est appelé PERSPECTIVE PARALLELLE OU FRONTALE.

 

        - Chaque objet a une face parallèle au plan du dessin

          - Toutes les verticales conservent leur propriété sur le dessin

          - Toutes les horizontales parallèles au plan du dessin conservent leur propriété

          - Toutes les lignes fuyantes se rejoignent sur la ligne d’horizon au même point de fuite.

          - Le point de fuite se situe exactement face à l’observateur

 

 
                 Voici l’Ecole d’Athènes, de Raphaël, qui utilise cette représentation en perspective.


vf14b


 

       UNE AUTRE VUE EN PERSPECTIVE...

       Si aucune face de l’objet n’est parallèle au tableau, on ne peut utiliser la perspective frontale.

        Nous allons examiner le cas où, seule, une arête est parallèle au tableau :

 


vo3

            Les lignes horizontales vont donc converger vers des points de fuite différents, mais toujours situés sur la ligne

        d’horizon.

           Voici deux objets vus en en perspective oblique


III2b1



III1b

                          En résumé :

 

                Dans un dessin en perspective OBLIQUE,

               - Chaque objet a, au premier plan, une arête parallèle au plan du dessin

               - Toutes les verticales conservent leur propriété sur le dessin

               - Toutes les lignes fuyantes convergent sur la ligne d’horizon vers deux points de fuite.

 

 

LA DIVISION DE L'ESPACE

           Comment représenter la division de l’espace en profondeur ?

                         Premier exemple.

 

          C’est le cas classique des arbres le long d’une route. Voici comment on peut opérer :


div04B


 

           La premier arbre étant dessiné, on joint A et B au point de fuite P.

          On détermine l’emplacement du second arbre : D

          On trace DC

         On trace les diagonales AD et CB qui se coupent en O

         On trace OP.

 

         OP coupe CD en H

        On trace AH que l’on prolonge jusqu’à BP.

        On obtient le point E, emplacement du 3ème arbre.                                                                          

        CJ permettra de trouver l’emplacement de l’arbre suivant.

                                        Et ainsi de suite…


 

                Second exemple .

 

          Nous voulons diviser les faces latérales d’un volume parallélépipédique en parties égales.

          Sur le côté A, la face doit être divisée en 4 parties.

          Sur le côté B en 6 parties.


div07


 

       La  parallèle à la ligne d’horizon, menée par H est appelée ligne de mesure.
        HC est la projection de HA et HD la projection de HB.
        On divise HC en 4 parties égales et HD en 6 parties égales.

En joignant O au points de division, nous obtenons leur projection sur AH et BH.

       Nous traçons les parallèles (lignes verticales) à OH.
        Il  ne reste plus qu’à effacer les traits de construction.

 

                  Remarques.

                  Il n’est pas nécessaire de tracer chaque trait de construction dans son intégralité. On peut se contenter de

        marquer les points recherchés : (les points d’intersection).

 

                 Il est possible de vérifier la construction en utilisant la "méthode des diagonales" que nous avons utilisée dans

        l’exemple précédent...


          Si vous souhaitez approfondir ce sujet rendez-vous sur mon autre blog :

http://dessin3d.canalblog.com

 

 

 

 

 

Accueil